Idées déco maison et aménagement habitat
 
Les critères pour choisir une assurance habitation

Les critères pour choisir une assurance habitation

L’assurance habitation est une obligation légale en France, que vous soyez locataire d’un bien locatif ou propriétaire d’un logement. Une preuve d’assurance habitation vous sera souvent demandée lors de la signature du contrat de location, de la signature de l’acte de vente de votre bien immobilier français ou de la souscription d’un prêt hypothécaire français. Voici ce que vous devez savoir sur l’assurance habitation française.

L’assurance habitation : options et obligations

Les polices d’assurance habitation françaises sont obligatoires pour les propriétés locatives, les résidences principales et les résidences secondaires, bien que les détails de la police, la couverture et les frais puissent varier en fonction des circonstances individuelles.

Types de polices d’assurance habitation

Les polices d’assurance habitation en se divisent en deux catégories principales.

L’assurance responsabilité civile

Il s’agit de l’assurance minimale requise pour tous les propriétaires ou locataires de biens immobiliers en France. L’assurance responsabilité civile propriétaire est une assurance au tiers qui vous couvre dans le cas où un événement qui se produit sur votre propriété affecte la maison de votre voisin. Il peut s’agir d’un événement imprévu comme la chute d’un arbre ou une fuite d’eau entre des appartements, ou encore d’une blessure ou d’un dommage accidentel que vous avez causé à un voisin ou à une propriété voisine par imprudence ou négligence.

Ces polices couvrent généralement tous les membres de la famille vivant dans le foyer et les enfants jusqu’à l’âge de 18 ans sous la responsabilité des parents – ce qui signifie qu’une action en responsabilité civile pourrait être intentée contre les parents pour des dommages ou des blessures causés par vos enfants à une tierce personne.

Ces polices peuvent également être étendues pour couvrir les actions d’autres personnes vivant ou travaillant sous votre toit, comme une jeune fille au pair ou un soignant, par exemple.

Assurance multirisque habitation et contenu

L’assurance habitation standard est connue sous le nom de contrat assurance multirisques habitation ou assurance multirisques vie privée ou la multirisque. Elle vous couvre pour le coût des réparations ou de la reconstruction, y compris les installations permanentes de votre logement, telles que les cuisines et les salles de bains équipées, en raison de dommages causés par :

  • des catastrophes naturelles
  • incendie
  • tempêtes
  • des inondations
  • rupture de canalisation
  • explosions
  • foudre
  • vol
  Comment bien choisir un tapis de salon ?

Ces contrats comprennent généralement l’assurance responsabilité civile mentionnée ci-dessus.

Quel assureur pour l’assurance habitation ?

La France possède l’un des plus grands marchés de l’assurance en Europe et vous aurez l’embarras du choix pour trouver un assureur. La Fédération Française de l’Assurance (FFA) représente actuellement 246 compagnies d’assurance françaises, dont les mutuelles d’assurances (MAIF, MACIF, MMA), les bancassureurs (toutes les banques françaises), les sociétés d’assurances (Axa, Groupama, Allianz) et les assureurs en ligne (Direct Assurance).

Presque tous les assureurs mentionnés ci-dessus proposent une assurance habitation, mais les détails de la police et les frais varient d’un assureur à l’autre. Il vaut la peine de faire le tour du marché et utiliser des comparateurs d’assurances, non seulement pour obtenir le meilleur prix, mais aussi pour trouver la meilleure police d’assurance pour vos besoins. Par exemple, certains assureurs peuvent offrir de meilleures options aux propriétaires de résidences secondaires dont les propriétés sont vides pendant de longues périodes.

Votre police d’assurance habitation

Comme pour toutes les polices d’assurance, il y a un certain nombre de facteurs à prendre en compte pour choisir la bonne, notamment la prime (cotisation), c’est-à-dire la taxe annuelle, les franchises, c’est-à-dire le montant que vous devez payer avant que votre assurance n’entre en jeu, et la couverture (les garanties), c’est-à-dire ce qui est et n’est pas couvert par votre assurance et pour quel montant.

Choisir une police d’assurance

L’assurance habitation est généralement assez abordable, avec des primes annuelles à partir d’environ 170 €. Les franchises peuvent varier considérablement d’un assureur à l’autre et d’un plan d’assurance à l’autre, tandis que les primes dépendent d’un certain nombre de facteurs, en particulier :

Le bien immobilier

Qu’il s’agisse d’une maison ou d’un appartement, la taille du bien (en mètres carrés) et le nombre de pièces, son emplacement (par exemple, l’étage où se trouve votre appartement ou la proximité de vos voisins), ainsi que la zone dans laquelle le bien est situé seront tous pris en compte dans le calcul de votre prime. Jardins, voies d’accès, dépendances et garages, seront également pris en compte.

Occupation

Les polices et les exigences en matière d’assurance varient selon que votre propriété est une résidence principale ou une résidence secondaire, et il est important d’être clair sur ce point dès le départ. De nombreux contrats d’assurance sont annulés si la propriété est laissée vide pendant une certaine période de temps – parfois 30 jours seulement et un maximum de 90 jours pour une résidence principale.

  Trouver une lampe Design pour compléter sa déco

Si la propriété est une résidence secondaire ou une maison de vacances, vous devrez probablement souscrire une assurance spécifique pour les maisons de vacances. Celle-ci n’est pas forcément proposée par tous les assureurs et peut comporter certaines conditions, telles que des mesures de sécurité à mettre en œuvre. De même, si vous gérez un gîte ou une chambre d’hôtes, ou si vous utilisez votre maison pour accueillir des invités (comme des amis ou des membres de la famille en vacances pendant les périodes où vous n’êtes pas là), vous devrez informer votre assureur des détails afin de garantir une couverture adéquate.

Qu’est-ce qui est couvert par votre assurance habitation ?

Toutes les polices d’assurance habitation varient légèrement, vous devez donc vérifier les petits caractères et vous assurer de bien les comprendre dans le but de savoir ce qui est couvert et pour quel montant, ainsi que ce qui n’est pas couvert. Voici quelques-uns des principaux aspects à prendre en compte.

Assurance du contenu

En ce qui concerne le vol, les objets de valeur ne peuvent être assurés qu’à hauteur d’une proportion de la valeur totale assurée de votre contenu (souvent 30 %). Vous pouvez donc souscrire une couverture supplémentaire, en particulier si vous souhaitez que certains objets de grande valeur soient couverts. Certaines assurances offrent une couverture de la valeur à neuf pour le contenu, mais des limites sont généralement imposées.

La valeur vénale est utilisée pour calculer le montant de la couverture et la dépréciation est prise en compte.

Couverture complémentaire

En plus de la responsabilité civile propriétaire, certaines polices d’assurance habitation comprennent des garanties supplémentaires, telles que l’assurance scolaire pour les enfants, les activités professionnelles ou l’assurance sportive.

Parmi les garanties facultatives que vous pouvez souscrire figurent les accidents de la vie. Vous pouvez également inclure des dépendances ou une piscine dans votre police ou inclure une assurance responsabilité civile pour votre animal de compagnie.

Souscrire une assurance habitation

Lors de la souscription d’une assurance, on vous posera une liste de questions sur votre propriété, notamment sur sa superficie. Les alarmes incendie ne sont pas exigées par la loi française ni par la plupart des assureurs, mais elles sont recommandées pour des raisons de sécurité.

  Les caractéristiques d'un disjoncteur

Attendez-vous à ce qu’on vous demande également une pièce d’identité et un justificatif de domicile (il peut s’agir de votre contrat de location ou de votre compromis de vente). Si vous emménagez dans un logement locatif ou si vous achetez une propriété, il est d’usage de souscrire une assurance habitation avant de signer les contrats définitifs et, dans de nombreux cas, il vous sera demandé de présenter une preuve d’assurance. La plupart des assureurs proposeront un contrat préliminaire à confirmer lors de la conclusion du contrat de vente ou de location.

Si vous achetez une maison, vous pouvez reprendre la police d’assurance existante et, dans de nombreux cas, si vous ne dites rien, on suppose que c’est ce que vous avez l’intention de faire, donc si vous voulez votre propre assurance – ce qui est toujours recommandé – faites-le savoir à votre notaire.

Résilier votre assurance habitation

L’assurance habitation française est automatiquement renouvelée chaque année. La plupart des contrats sont fixés pour une durée minimale de 12 mois, après quoi vous pouvez les résilier à tout moment. Si vous souhaitez l’annuler, vous devez donner un préavis d’au moins un mois – par écrit. Les contrats peuvent également être transférés entre propriétés ou entre habitants.

Faire une demande d’indemnisation pour votre assurance habitation

La procédure de réclamation est légèrement différente pour chaque assureur, il est donc important de lire votre contrat et de contacter votre assureur dès que possible pour savoir comment procéder. En général, vous devrez fournir une preuve des dommages et/ou un rapport de police, le cas échéant. La loi française sur les assurances prévoit que vous devez déclarer le sinistre dans les cinq jours suivant l’événement (ou à partir du jour où vous en avez eu connaissance) ou dans les deux jours pour un vol. Toutefois, en cas de catastrophe naturelle, vous avez jusqu’à dix jours.