Transporter une œuvre d’art et la protéger

Une œuvre d’art est une pièce unique et surtout authentique. Afin de définir sa valeur, il faut se baser sur certaines caractéristiques comme son âge, sa composition ou encore son nombre. Lorsque vous déplacez ou que vous transportez une œuvre d’art, il faut faire face à des situations peu conventionnelles.

Les diverses étapes à prévoir pour le transport d’une œuvre d’art

Lors de la manutention de vos œuvres d’art, la société de transport se doit de suivre quelques dispositions précises :

  • L’emballage : Allant de la simple couverture à la l’usage d’une caisse isotherme ;
  • Le transport : C’est-à-dire l’acheminement partout dans le monde via un transport aérien, maritime, ferroviaire, par camion…
  • La manutention ainsi que le bardage, qu’il s’agisse de manutention manuelle ou mécanique ;
  • Le magasinage, avec un stockage sur mesure des œuvres et des caisses ;
  • Les formalités douanières et beaux-arts.

La nécessité d’un bon emballage pour vos œuvres d’art

Même si une société de transport d’œuvres art peut tout prendre en charge, vous avez la possibilité d’organiser l’emballage de vos œuvres d’art, qu’il s’agisse de tableaux, de maquettes ou de sculptures.

Il est important de noter que le transport logistique d’œuvres d’art est l’une des principales sources de dommages subis et visibles sur les œuvres d’art. Lors de leur manipulation, le risque d’accident peut augmenter.

  Le pouf marocain : l’accessoire indispensable de votre décoration

La préparation de l’emballage est ainsi une étape particulièrement importante pour garantir une meilleure protection de l’œuvre durant son transport. L’emballage doit répondre à diverses caractéristiques précises dont :

  • La capacité de résister aux chocs, aux perforations ainsi qu’à l’humidité ;
  • La présentation d’un rembourrage ainsi qu’un calage interne pour que l’œuvre puisse rester en place.

Choisir un emballage interne de qualité pour vos œuvres d’art

Il est indispensable d’utiliser des protège-coins en mousse ou en carton surtout pour la protection des tableaux avec cadres en bois. Aussi, vous devez miser sur la protection des miroirs et des photographies sous verre. Durant le déplacement de vos œuvres d’art, les coins doivent être protégés en priorité étant donné que c’est la zone qui est la plus exposée aux chocs.

Le spécialiste du transport de vos œuvres d’art, pourra ainsi utiliser des profilés en mousse afin de protéger les 4 coins.

Une fois que les coins sont protégés, il vous sera possible d’ajouter une protection souple pour diminuer les vibrations et surtout se protéger contre les variations de température. C’est une protection en sus qui peut être faite en mousse, en pull-back ou encore en plastique. Aussi, il vous faudra ajouter un calage en plus dans votre emballage pour éviter que l’œuvre d’art ne glisse dans le carton ou dans la caisse.

Protéger une œuvre d’art par l’extérieur

Utiliser du carton classique

Dans l’idéal il sera conseillé d’utiliser du carton neuf pour protéger vos œuvres d’art. Plus l’emballage sera sollicité, plus il perdra ses qualités protectrices de base. Vous risquez donc d’avoir un emballage qui protège à peine.

  Se mettre soi-même à sa décoration d’intérieur et à la rénovation de meubles

Si vous désirez utiliser un carton, il faut vous assurer que celui-ci soit suffisamment épais et rigide. Qu’il ne soit ni percé ni déchiré et que les coins sont dans un excellent état.

Le carton renforcé

Sachez qu’une protection rigide aura pour mission de protéger l’œuvre de tous les chocs. Généralement, on utilisera un carton renforcé double ou triple cannelure.

Pour les cartons ayant une faible épaisseur, vous pouvez renforcer la protection en utilisant une plaque d’Isorel ou de médium, de 3 à 5 mm d’épaisseur en plus. Les plaques agiront à l’instar d’un bouclier.

La caisse en bois

Il s’agit du nec plus ultra dans la protection de vos œuvres d’art. Vous pouvez choisir une caisse en bois simple ou mixe, bois et carton. Pour les envois sur une longue distance, elle est nécessaire.